Ce conte extrait de U. Baumgardt, Une conteuse peule et son répertoire : Goggo Addi, est reproduit ici avec l'autorisation des éditions Karthala.

III. — Un homme et une femme rapides

 

III. — Gawjo jaawɗo bee debbo mum jaawɗo

1. Un chasseur partit à la recherche d’une femme. Cet homme était rapide, il tirait à l’arc [...] 2. Il tirait à l’arc. Il vint à rencontrer une femme. La femme de son côté était partie à la recherche d’un homme rapide. Bien. Ils vinrent à se rencontrer. «Femme, où vas-tu ?» Elle répondit : «Je suis à la recherche d’un homme, d’un homme rapide.» Il lui dit : «Et moi, je suis à la recherche d’une femme, d’une femme rapide.» Bien. L’homme dit : «Rentrons au village.» Ils se marièrent. Bien. 3. Ils restèrent longtemps. L’homme dit : «Il faut que j’aille nous chercher du gibier en brousse.» La femme répondit : «C’est bien.» Il se mit en route. Il trouva un troupeau d’hippotragues en train de paître. Les animaux étaient très nombreux. Il banda l’arc, tira la flèche, avant que celle-ci n’atteignît sa cible, il était déjà arrivé, il avait égorgé l’hippotrague, il l’avait dépouillé, dépecé et avait enveloppé la viande dans la dépouille de l’animal. Tu comprends ? La flèche vint le rejoindre. 4. Puis il porta la viande sur la tête, il arriva derrière la maison et appela sa femme, celle-ci prit la viande, entra dans le grenier, prit du mil, le battit, le pila une première fois et le débarrassa du son, le moulut, prépara la pâte et la bouillie, chauffa de l’eau et l’amena au bain. L’homme fit juste le tour de la maison et vint trouver que tout était prêt. 5. Qui dépasse l’autre ? Qui dépasse l’autre en rapidité ? L’homme ou la femme ? Peut-être qu’ils sont aussi rapides l’un que l’autre, peut-être qu’ils ne le sont pas, cela reste controversé. On ne sait pas [...].

 

1. Gawjo ummii dilli ɗaɓɓitoygo debbo. Gorko man jaawɗo, o fiɗan [...]. O fiɗan. O wari o fotti bee debbo. Debbo boo dilli ɗaɓɓitoygo gorko jaawɗo. 2. Ɓe ngari ɓe potti. «Debbo, to njattaa ?» O wii : «Mi dilli ɗaɓɓitoygo gorko, gorko jaawɗo !» O wii mo : «Miin boo, debbo ɗaɓɓitoyanmi, debbo jaawɗo.» Yowwaa. O wii : «En kootu wuro.» Ɓe kaɓɓi teegal. Yowwaa. 3. Ɓe paɓɓi. Gorko wii : «Haa mi yaa mi ɗaɓɓitana en kusel haa ladde.» O wii : «Too.» O yehi. O tawi koobi ɗon ndura, buutu meere. O aafi lagaawal, o sakkini, hidde kurol yottoo, o yotti, o hirsi kooba goo, o ɓolti, o cili, o haɓɓi haa laral, kurol wari tawi mo. A faamii ? Kurol wari tawi mo. 4. Ndenndeen o roondi kusel goo, o wari haa ɓaawo saare ban nii, o ƴooni debbo maako, jaɓi kusel goo, wari naati beembal, hoo’i gawri, sorɓi, sotti, nami, defi nyiiri, harni gaari, fooyni ngulɗam, yaari ɓaawo suudu. Gorko taarti nii, wari tawi pat timmii. 5. Mo ɓuri ? Mo ɓuri jaawal ? Gorko na debbo ?... Yeli ɓe potan, yeli ɓe potataa, nder gaabi ɗum woni. Anndaa kadi [...].